Gerer le suicide

Bonjour, récemment suite a la non obtention de plusieurs poste, une personne de mon équipe qui a un caractère assez compliquer m’a écrit un mail en sous entendant qu’il voulait penser au suicide.
Personnellement je n’y crois pas, il s’agit plus d’un besoin d’attention. Néanmoins dans mon rôle je dois prendre ça au sérieux.
Bien sure je vais le convoquer pour en discuter mais que me conseillez vous de faire ?
J’ai l’intention d’avertir mes n+ et Rh.
Bien a vous

Il est absolument indispensable que tu avertisses les RH par écrit et en citant le mail.
Fais le au plus vite.
C’est prioritaire.

Tu ne peux pas avoir d’opinion tranchée là dessus.
Tu n’est pas psy et tu ne connais pas le contexte complet de ton collaborateur.
Ce genre de message ne doit jamais être pris à la légère.

1 J'aime

Bonjour,

La personne te met dans une position difficile. Mais ne confond pas. Tu es d’abord son chef et non son amie quand vous êtes au travail. En fait, tu n’as pas le choix. Tu dois transférer le message au RH. Ne pas le faire pourrait d’ailleurs te conduire à des sanctions, non seulement dans ton entreprise, mais également judiciaires. Je suppose que tu n’as pas de diplôme de psy et que tu n’est donc pas préparé à gérer ce genre de situation. Ne t’y risque surtout pas. Tu serais pénalement responsable et tu risquerais surtout d’aggraver. Laisse faire le RH, qui sera bien plus compétent que toi ou, du moins, saura ce qu’il faut faire. Et tu n’attends surtout pas. Tu ne temporises rien ! C’est ta 1ere priorité de la journée.

Th.

Même si tu as des doutes, c’est une douleur et un appel à l’aide auquel tu n’es pas qualifié pour répondre (je parle du suicide). Donc, ton rôle est de t’assurer que cette personne soit suivie par un pro.

@Jan, peu importe que se soit vrai ou pas, que tu y crois ou pas. D’un point de vue de tes responsabilités, tu n’as pas d’autre choix que de prévenir les RH.
La personne à fait ça par écrit en plus donc c’est d’autant plus indispensable que tu fasses ton signalement par écrit.
D’un point de vue plus humain, c’est nécessaire aussi que tu n’acceptes pas ce lien qui pourrait être extrêmement toxique pour toi si les discussions de suicides ne restaient qu’entre vous deux. On sort du cadre de ton métier, il y a potentiellement une dimension médicale. Etre factuel en avertissant les RH est une façon de considérer la personne sans alimenter un lien toxique.
Bon courage en tous cas…