*** Quel est votre problème avec votre Boss?

Bon, je crois que je vais le faire finalement.

Je vais vous préparer quelque chose à propos de la manière de manager votre boss.
Mais à la ODM.

Du coup, je vous pose la question :

quel est votre principal problème avec votre Boss, c’est à dire avec votre manager, votre N+1 ?

1 J'aime

@Cédric
Le probleme le plus fréquent que j’ai rencontré avec mes boss c’est celui qui priorise l’urgence au détriment de l’important et désorganise le travail plusieurs fois par semaine.

1 J'aime

Pour part j’ai un boss à 200% rouge donc les difficultés que je rencontre :
Il fait des choses en solo, fonce, fonce … puis après me demande mon avis sur une décision qu’il a déjà prise, sans me donner de vision d’ensemble ou les éléments qui l’on amener à prendre cette orientation. C’est à force de discuter et de poser des questions que je récupère difficilement les infos. Je ne suis pas très motivé à finaliser le sujet car je n’ai aucune valeur ajoutée. Exécuter qqch à laquelle je n’ai pas contribué ne me motive pas.
Deuxième difficulté sûrement dû à son profil rouge, il a sa vision et il considère que je dois lui prouver qu’il a tort et seulement après il veut bien écouter mon point de vue. Une approche sous l’angle de la dualité au lieu d’une approche participative qui a ma préférence.
Je préférerais débattre et co-construire et qu’il fasse son rôle d’arbitrage.

Voilà rien de bien grave car j’arrive avec le temps à m’adapter à son profil mais dernièrement il m’en a encore fait une, avec un impact important sur mon équipe et le découvrir après, n’est jamais agréable ni motivant.

Son problème principal c’est qu’il n’a jamais écouté un podcast de ODM (lol).

En fait il passe 50% du temps en voyage pour raisons personnelles assez souvent, mais chaque fois qu’il y a une décision importante à prendre sur un projet en cours il impose sa vision sans avoir « vécu » les péripéties de l’évolution du projet. Nous avons souvent l’impression qu’il est en déphasage total avec la réalité de ceux qui gèrent les projets au quotidien. Il a occupé des postes de manager pendant plus de 30 ans dans plusieurs grandes boîtes ; actuellement à la retraite, il a créé plusieurs entreprises de services, qui sont de très petite taille (moins de 15 personnes), mais nous avons souvent l’impression qu’il « vit » toujours dans son ancien monde.
Résultat: il nous arrive de perdre des opportunités parce qu’il a pris une décision contraire aux recommandations de ses 10 employés.

Mon poste de manager a été créé pour remplacer mon N+1 et lui permettre de se concentrer sur la comm et le développement de la société. le problème c’est qu’il n’arrive pas à lâcher prise et se défaire de son ancien rôle. Absent à 80%, il exige de l’équipe des CR détaillés chaque semaine, fais déplacer les réunions d’équipe à la date et horaire qui lui conviennent afin de pouvoir y participer. Impossible donc d’établir une routine. Les réunions de debrief durent des heures, abordent des sujets connus de tous sauf lui, laissant peu de place à la mise en place des objectifs et aux vrais sujets. Je lui ai fait part du problème mais en tant que créateur de la boîte et dirigeant il estime que c’est son droit et ne veut rien changer.
2ème problème, les 1à 1. Mon N+1 n’en reconnais pas l’utilité et les considère comme une perte de temps. Novice en la matière, je ne ressens pas encore les biens faits de cet outil et j’ai beaucoup de mal à le défendre pour le moment. Mais je tiens bon…

Hello à toutes et à tous,
Hello @CedricODM,

De mon côté, mon boss est un super ingénieur : excellentes compétences techniques.

Mais 2 grosses difficultés :

1/ Suivi des dossiers / projets : pas de suivi hebdo où il nous donnerait ses remarques.

Quand nous préparons un passage en comité de validation pour le projet, nous travaillons la semaine d’avant avec lui pendant 2 heures… pour passer la semaine d’après en comité, et alors là il nous sort de son chapeau des points nouveaux, différents… donc notre équipe perd la face. Et malheureusement, c’est fréquent.

Il semble ne toujours pas avoir intégré qu’il n’a plus à être l’expert, et que ce sont les membres de son équipe (20 personnes !) qui font les dossiers / projets. Donc il passe son temps à faire du contenu d’expertise, peu de management, et donc nous en pâtissons collectivement.

2/ Organisation du travail peu / pas partagée.

Nous n’avons pas de vue d’ensemble, et quand je fais le 1-to-1, je dois lui tirer les infos pour savoir ce qui se passe, sur quels projets travaillent mes collègues afin de nous concerter, etc. Pas de réunion d’équipe - il a tenté mais il ne se passait rien - , et pas de feedback sur mon travail, celui de mes collègues, etc.

Encore ici, puisqu’il passe beaucoup de temps en expertise, il ne travaille donc pas sur l’organisation du boulot… avec tous les effets négatifs de cela : nous sommes en réaction plutôt que proactif, nous sommes souvent pris de court, dans l’urgence, etc.

Je me dis que je vais faire un point d’organisation avec lui en juin pour lui parler de cela (pour une 3e fois)… J’attends donc avec intérêt ton contenu @CedricODM :slight_smile:

Bonjour,
Le soucis avec mon boss est plutôt « moi et croire que je peux le changer ».
Pourtant j’ai bien appris ma leçon grâce à vos podcats qui nous invite à ne pas changer notre boss mais nos relations avec notre boss.
Progressivement, j’arrive à appliquer le principe du DISC avec lui.
Ce principe me parait plus facile à mettre en place avec ses collaborateurs et ses collègues.
Bizarrement, j’ai eu plus de mal à le mettre en place avec mon boss, mon analyse :
Je pense que je m’appuyais trop sur mon boss pour relâcher la pression (je suis plutôt un D influence C et lui un I influence D) et je me mettais pas de filtre dans ma communication.
Ma petite réussite : on fait des 1 à 1 depuis quelques mois. Il arrive désormais à me laisser la parole en 1er assez régulièrement (n’oublions pas c’est un I).
En résumé, je vous rejoins même avec son boss, il nous faut des techniques de management.
Bonne continuation à tous.

@CedricODM : Le problème principal, c’est qu’il n’a jamais le temps. Il faut l’appeler à 22h pour avoir 15 minutes et lorsque je lui parle, il répond en même temps aux emails, mange sa soupe, ou rentre chez lui en voiture. Il est capable de chatter tout en suivant deux réunion en même temps, de répondre aux emails et de donner un coup de fil. (Oui, cela parait impossible, et bien non il le fait !)

C’est quelqu’un qui applique le principe de Pareto tous le temps, qui coupe les coins au lieu de faire les choses correctement. (Je ne critique pas le principe, juste le fait que cela ne peut pas s’appliquer à tout.)

Il prend des décisions puis ne s’en souvient plus, voire il reproche a mes collaborateurs ces propres décisions.

Néanmoins, c’est quelqu’un qui essaie de faire avancer les choses, c’est la locomotive du groupe qui essaie que tout le monde grandisse.

1 J'aime

Bonjour à tous,

Le point qui me gêne le plus avec mon N+1 c’est qu’il a tendance à mettre des coups de pression dès qu’un sujet peut avoir un impact sur sa réputation (et son avancement). Ce mode de fonctionnement à pour conséquence une mauvaise priorisation des sujets par moment et la génération d’un stress pour l’équipe alors que ce n’est pas justifié.

J’en profite pour ajouter un deuxième point, il a aussi tendance à by-passer ses managers et distribuer les sujets à ses n-2 sans se soucier de la disponibilité ou de l’expertise nécessaire pour gérer le sujet.

Sur ces 2 points. quand ses managers interviennent il est tout fait capable de changer d’avis mais en général le mal est fait, l’équipe est déstabilisée. A la longue, il pert en crédibilité.

Malika

J’ai 3 soucis avec mon manager :
1 - il interfère constamment dans mon planning et donc ne me laisse pas m’organiser et faire mon boulot tel que je l’ai planifié en début de journée. Du coup il prend la liberté de revoir les priorités constamment !
2 - il me fait faire ce qu’il n’aime pas faire et ça me pose problème surtout lorsque on est surchargé
3 - j’ai plus d’expérience que lui sur certains sujets. Donc quand je lui propose des solution/leader la résolution d’un problème, il ne me donne pas l’opportunité de briller voir il récupère mes propal et se les approprie
Bonus : Il ne me développe sur aucun sujet en me surchargeant de tâches opérationnelles sans intérêt pour moi, sans équilibrer avec des projets ou des activités plus attrayantes qu’il se garde le plaisir de faire