Collaborateurs réticents à utiliser la visio en teletravail

Bonjour,
Je viens ici partager une problématique : certains de mes collaborateurs sont réticents à utiliser les solutions vidéos en télétravail, que ce soit celle proposée par la société (Skype) ou les autres solutions (Zoom, etc…).
La raison principalement invoquée est ne pas comprendre l’intérêt et ne pas vouloir se montrer dans un cadre perso.
J’ai expliqué l’intérêt (communication meilleure en gros) mais ça ne suffit pas.
Avez-vous rencontré ce type de réticence et avez-vous des idées pour faire bouger les lignes ?
Merci.

Bonjour,
J’ai eu quelques problématiques aussi.
La première est la réticence à utiliser certain outil non sécurisé (zoom), la seconde vient aussi du fait de ne pas souhaiter montrer sont environnement personnel. Ces derniers n’activent simplement pas la caméra. Nous sommes aussi beaucoup à utiliser des systèmes de « floutage » du fond, ainsi seul le visage est visible.
Mon entreprise a pris rapidement la décision d’imposer un outil commun à tous, serte payant mais sécurisé et bien pratique.
Nous faisons aussi des points avec toute la société (plusieurs dizaines de personnes) et cela permet de mettre à laisse et de montré que « tout le monde le fait et c’est normal ». Les managers, responsables et ceux de la directions sont les premiers à se montrer chez eux.
:slightly_smiling_face:

1 J'aime

Bonsoir,

Pour notre part, nous n’utilisons pas la vidéo pour les réunions, uniquement le partage d’écran.
On perd, les informations du contact visuel, les réactions du visage (communication non verbale).
Cependant, je préfère ça à obliger les collaborateurs qui ne le souhaitent pas.

Cdlt,
Alain

Hello,

Je suis personnellement grand fan de visio car ça aide à avoir le plus de paraverbal possible (même si ce n’est pas idéal).

On ne force pas non plus les personnes à mettre la vidéo et argument intéressant d’un collègue contre la vidéo: ce n’est pas bon pour l’environnement à cause de la bande passante utilisée (en plus des autres arguments déjà dit bien sûr :slight_smile:)

Maintenant avant d’allumer ma caméra je me pose toujours la question de savoir l’importance du paraverbal => certains points valent le coup d’avoir la caméra et d’autres non :wink:

Bonjour,

Être en visio ou non, cela n’altère pas la
qualité de l’échange ni la productivité de la réunion.

Je ne suis pas une adepte de la visio en télétravail. En effet, je ne souhaite pas montrer mon intérieur personnel.
Ma société prône les logiciels gratuits et ces derniers ne permettent pas de flouter l’arrière-plan.
De plus, ma direction utilise leur visio uniquement lors des conf call avec les clients. En interne, ils ne la mettent pas lors des réunions 1à1 ou d’équipe.

En revanche, je reconnais que la visio permet d’humaniser l’échange lorsque dans certains moments cela peut sembler pertinents.

L’utilisation de la visio peut aussi être perçue comme un moyen de flicage par les collaborateurs. Enfin, tout dépend du niveau de confiance qu’on a réussi à instaurer :wink: (grâce au 1à1 de Cédric).

J’ajoute un point important à mon sens.
Il faut que les directives soient à minima cadrées.
Si les managers demandent la visio à ses collaborateurs :

  • les managers doivent être les premiers à être en visio
  • l’entreprise doit mettre tous les moyens pour répondre aux besoins des collaborateurs avec des outils appropriés
  • expliquer en quoi ça importe et apporte la visio

Si j’avais ce problème, je serai tenté de poser deux « bases »

  • le respect de la vie privée du collaborateur
  • la nécessité pour l’entreprise de travailler le plus efficacement possible

Je commencerai donc par vérifier si le refus de ce collaborateur de se montrer en vidéo a un impact significatif sur les performances ou le fonctionnement de l’équipe. Si ce n’est pas le cas et que je suis juste mal à l’aise devant l’écran noir derrière lequel il me donne l’impression de cacher des choses, c’est juste un problème de mon inconfort. Je peux alors passer au téléphone (et économiser de la bande passante).

Si en revanche cela a des conséquences observables, je pense que je peux légitimement demander au collaborateur d’allumer sa caméra puisqu’il s’agit d’un contexte de travail.

Avant cela, toutefois, je vérifierai plusieurs choses :

  • quelles sont les vraies raisons ? j’ai des collaborateurs qui coupent la caméra, parfois à ma demande, parce qu’ils ont une très mauvaise connexion ; d’autres parce qu’ils aiment bouger en même temps qu’ils parlent et préfèrent être en audio uniquement…
  • le télétravail est un contacte professionnel un peu particulier : que dit le règlement intérieur, mon service RH ou la convention collective ?

Si rien ne s’oppose à l’usage de la caméra et que le seul (ou le principal) frein c’est la réticence du collaborateur à montrer son intérieur, j’utiliserai les 1a1 pour :

  1. lui dire que c’est parfaitement normal et légitime de ne pas vouloir montrer son domicile (ou sa famille) à ses collègues
  2. lui montrer l’impact que l’absence de retour visuel a sur la dynamique des échanges
  3. chercher avec lui des solutions qui
    permettent d’avoir le point 2 sans le 1 et fixer ensemble une trajectoire de retour à la normale
  4. si d’autres personnes de l’équipe se plaignent, proposer au collaborateur de préparer sa réponse pour expliquer sa position et le soutenir

Parmi les solutions il y a, par exemple, se mettre dos à un mur, ou bien trouver, bricoler ou acheter un paravent (ou une couverture sur un portant) à placer derrière sa chaise. j’ai fait ça pendant des années c’est très efficace. Ça permet de se créer un espace neutre, coupé du reste de la pièce

Bonjour et bien aussi tout simplement qu’être chez soi permet d’être soi-même physiquement et vestimentairement la plupart du temps.

Imaginez une minute que l’intérêt d’être en télétravail permet aussi d’enlever tous ces temps de préparation de soi avant d’aller au boulot.

Demandez à allumer revient à se mettre en tenue professionnelle et tout ça, un certain cadre pro à distance alors que la personne est chez elle et n’a pas demandé detre en télétravail.

Il y a une différence entre une personne qui a fait le choix detre en télétravail et a un bureau, a organisé un bureau à distance car on va dire que sa demande de tt était constitutif de son contrat. Et là l’entreprise est en droit de demander une caméra