Comportements de Manager en temps de Crise

Après la prise conscience, viennent parfois l’angoisse et la panique et des réactions extrêmes et contre productives.

Vôtre rôle de manager pendant cette période difficile se résume à :

  • préserver la sécurité de chacun sur site et hors site

  • faire appliquer les directives gouvernementales

  • assurer l’activité de l’entreprise si cela ne vient pas en contradiction avec les objectifs ci-dessus

Cela exclut ces activités :

  • donner votre avis sur la politique gouvernementale face à la crise

  • rapporter les dernière informations qui circulent sur les réseaux et seront démenties quelques heures plus tard

  • faire part de vos angoisses face à la crise

En effet, en tant que manager, vous êtes dans un rôle essentiel à l’entreprise.

Cela implique des comportements très différents de ceux que vous aurez dans la vie privée, dans votre famille ou avec vos amis.

Ce n’est pas toujours évident de faire la part des choses.

Je vous invite à le partager sur le forum qui peut être un lieu d’échange de bonnes pratiques mais aussi d’expression de vos doutes et de vos angoisse.

Je ferai le maximum pour vous répondre.

1 J'aime

bonjour à tous,

Je ne sais pas trop ou poster cela. Je voulais partager un bout de mon expérience du moment. Si cela est hors sujet ou ne correspond pas ou ne vous intéresse pas, vous pouvez le supprimer sans me vexer, rien que de l’écrire m’a fait du bien.

J’ai créé ma société il y a 7 ans. Je l’ai créé en premier lieu car je voulais me construire mon propre job. Je l’ai créée dans le milieu du loisirs, tant qu’à avoir un job autant s’amuser un peu.

Je ne voulais pas forcément d’employés mais la croissance m’y a obligé. Je trouvais cela positif.
Au final je pensais que c’était stressant le 25 mois de devoir trouver des salaires. Ou je trouvais difficile de coordonner tout le monde (je crois que je ne suis pas un manager mais gràce à vous je me soigne).
A chaque difficultés rencontrées j’ai mis un grand coup de travail et cela s’est arrangé.

Avoir une tpe de 5 salariés c’est difficile au quotidien mais j’avais coutume de dire à tout le monde « c’est bon je suis millionnaire dans une semaine » tellement je fourmille d’idées et de projets.

La crise actuelle est ce qu’il y a de plus terrible. cela a mis un coup d’arret à TOUTES les commandes, nous étions sur de la croissance et là il n’y a plus rien. Nous faisons 50% de notre ca entre mars et juin. tout est annulé.
Je suis au fond du trou. Le manque de perspectives et de vision sur le futur même à 2 ou 3 mois me rend fou tout autant que rien que je ne puisse faire ne changera la situation.

j’ai l’impression que tout ce que j’ai mis du temps et de la sueur à construire s’effondre.
J’ai l’impression d’être seul car mon comptable est débordé, la direccte ne répond plus…

Mes collègues sont chez eux et essaient de s’occuper. Tout le monde essaie mais quoi faire dans une entreprise qui est à l’arrêt.

Je suis positif et optimiste dans ma communication avec eux mais je craque régulièrement quand je suis seul dans mes locaux vides. Je finis ce qu’il reste à faire, j’essaie de trouver une solution pour payer les salariés tout en sachant qu’il y a de grandes chances que pour moi il n’y ait pas de solution en fin de mois. Je comprend qu’un chef d’entreprise d’une entreprise du cac 40 puisse louper un mois ou deux mais moi je suis plutôt dans la catégorie de ceux qui touchent 1800 euros par mois et je ne m’en plaignais pas jusqu’à présent car beaucoup ont bien moins.

du coup la motivation est dure à trouver. Est ce que d’autres que moi rencontrent les mêmes soucis? comment gérez vous cela?

Patrice

1 J'aime

Bonjour Patrice,
De mon point de vue tu as bien fait de partager. Je suis moi-même en contact avec des entreprises de moins de 10 salariés qui effectivement prennent de plein fouet cette crise.
De ce que je constate de mes clients, des infos que je peux avoir… La première chose est de gérer l’urgence au niveau administratif, juridique, bancaire…

  • suspension des prêts
  • demande de trésorerie supplémentaire (BPI)
  • mise en chomage partiel de l’équipe

Puis la gestion à distance de ceux qui devront encore travailler si c’est le cas, la gestion de la communication avec les clients et les partenaires…
Comme tu l’évoque la motivation est difficile à trouver et le plus important je pense est de distinguer ce sur quoi tu as un pouvoir d’action et ce sur quoi tu n’en as pas pour éviter de t’épuiser.
S’entourer (virtuellement j’entends) est extrêmement important, non pas pour catastropher sur l’environnement mais pour créer des solutions sur une possible sortie de crise.
J’espère que ma réponse pourra t’aider… Bien à toi

4 J'aimes

Adelie a dit l’essentiel. Je rajoute juste report/étalement du paiement des URSSAF et TVA, report des loyers.

1 J'aime

Salut @patrice

Tu passes probablement brutalement :

  • d’une période de frénésie de travail où tu joues ta peau tous les jours, mais tu es tenu par l’activité, la nécessité d’avancer, tu es dans le mouvement
  • à une période où tout s’arrête, tout est calme, rien ne se passe et là l’angoisse monte, tu gamberges

Un peu comme un vélo qui tenait en équilibre parce qu’il avançait, tu vacilles maintenant parce que le mouvement n’est plus là.

Il est donc normal que tu ressentes ce sentiment de vide et que tu craques.

Comme le dit très bien @Adelie tu dois faire la part des choses entre :

  • ce que tu ne peux pas changer : la crise, les commandes etc. et là dessus t’en remettre à d’autres (la prise en charge par l’état, les aides que tu trouveras, etc)
  • ce sur quoi tu as une action (parler à tes collaborateurs, faire les démarches, préparer la suite)

Tu pourras alors te remobiliser sur le présent : tes collaborateurs ,les actions à entreprendre tout de suite.

Il est utile aussi de poser les choses : si réellement ton activité « crashe », tu seras toujours là avec ton énergie, ton ambition, tes collaborateurs … Tu pourras relancer la machine. Ce qui arrive en ce moment n’a rien à voir avec toi. Toi, tu es celui qui a créé et porté à bout de bras cette activité.

  • Ecris ton histoire, ce qui t’a mené jusqu’ici
  • Prévois ce que tu feras si le pire arrive
  • Fais ce que tu dois pour sauver ta boite (démarches, etc)
  • Entoure toi d’esprits positifs et fuis les négatifs (tu as commencé en venant ici !)

Peut être que ce podcast pourra t’aider :
https://www.outilsdumanager.com/podcasts/205-q-r-que-faire-quand-on-a-le-blues/

Je te donne aussi accès à un article qui est en cours d’écriture :
https://www.outilsdumanager.com/vos-collaborateurs-sont-ils-maniaco-depressifs/?sa=sa000149218008bcbbd8ff35d0a1c7f13d74530d6340
le code d’accès est ODM.

2 J'aimes

Un grand merci Cédric pour ce que tu m’apporte, voici un nouvel exemple de compliment qui m’a été adressé par une de mes collaboratrices. C’est le fruit de tes podcast et form’actions qui m’ont permis d’obtenir ces résultats.

2 J'aimes

Bonjour à tous,

je voulais mettre un message pour remercier ceux qui m’ont aidé pendant mon passage à vide. Je n’ai pas répondu sur le coup car je souhaitais vivement prendre un peu de recul sur ma situation mais je vous ai bien lu avec assiduité.

Je ne sais pas encore si j’ai rebondi mais il est vrai que la gestion d’une société rend totalement bipolaire. je suis passé de moments de profond désespoir à des moments de forte production de manière cyclique.

après avoir sauvegardé ce que j’ai pu sauvegarder, ce temps me permet vraiment de tout poser et d’essayer de chercher des nouvelles choses pour survivre. Je me remet beaucoup en question et j’essaie de progresser.
J’ai un peu l’impression d’être tout petit dans cette communauté et quand je vois les intervention, je me dis que j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir.

3 J'aimes

Bravo @patrice pour votre humilité et votre volonté de vous améliorer.

Un article à propos de la bipolarité :wink:

c’était exactement cet article auquel je faisais référence quand j’ai parlé de ma bipolarité.

Merci beaucoup pour ce message. J’espérais vraiment que tu aies pu prendre connaissance du soutient.
Le fonctionnement cyclique peut être apprivoisé pour profiter des bonnes phases…
La crise que l’on prend dans de pleine face dans nos entreprise n’est pas facile, il ne faut pas nier ça, c’est un fait et c’est humain d’avoir des émotions négatives à cause de ça.
Essaies surtout de ne pas rentrer en résistance mais d’accepter que les choses sont différentes et qu’on va faire avec et même que ça peut être source d’opportunité (tu parles d’ailleurs déjà de remise en question!)
Plus tu accepteras ce qui est moins tu seras torturé par la distorsion entre ce qui est et ce qui pourrait être. Tu économiseras aussi beaucoup d’énergie.
En tout cas personnellement je pense qu’il n’y a pas de petits et de grands dans cette communauté.
Tu ne sais pas à qui et comment ton message aura profité à d’autres. Avoir le courage de partager ses difficultés est grand à mon sens alors merci.
Tiens nous au courant de la suite.

3 J'aimes