Difficulté managériale : Mettre fin au contrat d'un apprenti (période d'essai)

Bonjour à tous,

En plus de mon activité principale, je suis associé dans une petite entreprise (4 personnes dont 1 apprenti depuis peu). Nous venons de recruter un apprenti et nous ne sommes pas satisfaits de ce recrutement pour plusieurs raisons :

  • Compétences pas à la hauteur de nos espérances (apprenti niveau Master)
  • Attitude qui ne colle pas avec l’identité de l’entreprise (aucune initiative, aucune autonomie,…)
  • Retards réguliers (horaires), tâches demandées non réalisées,…
  • E-mails maladroits à notre égard, etc.

Je précise que mon associé et moi sommes tous les deux passés par des études supérieures en apprentissage et que notre analyse se fait sur la base de ce qu’on peut attendre d’un apprenti (en terme d’autonomie, de compétences et d’attitude).

Nous sommes encore en période d’essai et nous avons pris la décision d’y mettre un terme.

Malgré cette prise de décision, j’ai du mal à passer à l’action, à le recevoir et à lui annoncer notre décision. Je ne me l’explique pas, je suis peut-être trop empathique ? C’est la première fois que je me retrouve dans cette situation (devoir me séparer d’un collaborateur).

Avez-vous déjà été dans une situation comparable ? Auriez-vous des conseils à me donner ? Comment formaliseriez-vous cet entretien ?

Merci par avance !

Yenko

Bonjour @Yenko

As tu écouté le podcast “comment licencier” ?

Ce qui est important pour que ton entretien tienne la route, c’est que ton apprenti ait vraiment eu ses chances de corriger le tir. C’est à dire que tu lui aies fait un feed-back et sur tu lui aies donné l’opportunité de changer.

C’est d’autant plus vrai qu’un apprenti est la pour apprendre.

Bonjour @Yenko
As tu fais des entretiens initiaux avec lui pour lui faire part des problèmes et définir avec lui un plan de corrections?
Sait il ce qui est attendu de lui ?
Est ce qu’il a une vision claire et précise de vos attentes?
Les apprentis sont de puissant révélateurs de nos failles en tant que managers…

Merci à tous les deux pour vos réponses.

Avec mon associé, nous avons réalisé l’entretien de recrutement, puis un « accueil » personnalisé avec les grandes orientations de l’entreprise, son positionnement au sein de l’organisation, les missions attendues et les objectifs. Nous avons essayé de le mettre « à l’aise » en lui expliquant que nous étions aussi passé par l’apprentissage, que nous étions conscient de notre rôle d’accompagnement et de formation et qu’il n’hésite jamais à nous questionner, à nous solliciter ou à nous alerter de ses difficultés. Nous lui avons également dit qu’il y aurait chaque vendredi, un entretien individuel de 30 min (le 1à1).

La première semaine les échanges ont été très très fréquents, au sujet des clients, etc. Ce qui est normal avec un nouvel arrivant. A la fin de la première semaine, nous avons réalisé un entretien pour qu’il nous livre ses impressions, ses questions, ses difficultés, etc. Nous lui avons fait part à ce moment là des qualités de nous lui trouvions (personne très appliquée,…) mais aussi de ses axes d’amélioration. Nous avons revu les objectifs (à la baisse) à ce moment là, avec lui.

La semaine suivante, nous avions des horaires décalés (pour des raisons extérieures à l’entreprise) donc nous n’étions pas présents le matin à l’heure d’embauche de notre apprenti.

Nous avons remarqué, au début de la 3ème semaine qu’il était arrivé chaque jour en retard. Sans jamais nous prévenir. Fin de 3ème semaine, le travail demandé n’était pas réalisé : Feedback négatif.

Avec le nouveau confinement et la mise en place du télétravail, son travail s’est encore dégradé. Il n’était pas disponible aux horaires demandés (horaires habituels) etc.

Je sais que nous sommes sans doute responsables de tout ou partie de cette situation. L’inconvénient du contrat d’apprentissage c’est qu’au delà de la période d’essai de 45 jours il est quasiment impossible de se séparer d’un apprenti. Nous n’avons pas une multinationale et nous risquons de perdre des clients à cause du confinement. Nous avons donc préféré mettre fin à ce contrat, afin de préserver notre entreprise et les autres salariés.

Mon associé s’est chargé de réaliser le dernier entretien. Finalement, ce qu’il en ressort c’est que les missions confiées (et plus globalement l’activité de l’entreprise) ne lui plaisait pas vraiment, d’où son manque d’investissement…

Merci pour le retour et la conclusion. Je pense que vous avez fait ce qu’il fallait. J’espère que ça se passera mieux avec le prochain.

C’est une décision assez compliqué à prendre mais j’ai fait l’erreur inverse par « générosité » et je l’ai regretté pendant presque un an. cela m’a fait perdre beaucoup de temps que j’aurai pu consacrer à d’autres choses.
Je me suis dit qu’elle était jeune et inexpérimenté et au final je n’ai ni rendu service à la société ni à elle même car son manque d’investissement était un frein à son apprentissage.

tu as clairement pris la bonne décision et c’est bien plus courageux d’avoir fait ce que tu as fait plutot que ce que j’ai fait.

C’est assez fréquent de n’avoir qu’un seul regret après s’être séparé de quelqu’un : ne pas l’avoir fait plus tôt.

Merci Patrice pour ton partage d’expérience. Il me conforte dans cette décision.