Face à un collaborateur qui sous estime notre entreprise VS concurrent

Bonjour Cédric,

Ma question que je souhaite poser et partager est :

Comment dois je réagir, que dois-je dire ?
Lorsque l’un de mes collaborateur de manière récurrente considère notre concurrent principal comme supérieur à notre entreprise
Du genre « ils sont leader » « ils sont plus fort » « ils sont moins cher » « ils sont plus ci, ils sont plus ça » « on fait pas le poids » etc.
Non seulement un avis que je ne partage pas du tout : je préfère effectuer mon travail sans me préoccuper de mes concurrents
Et en plus je trouve ses discussions stériles, chronophages, destructrices, démoralisantes pour l’ensemble de l’équipe.

Xavier

1 J'aime

Salut @xavier.billoir

Connais tu l’outil Feed-back ?

Cédric.

Bonsoir Cedric,

Je n’ai pas suivi de form’action sur le feed-back mais je comprends bien le principe « lorsque tu fais ceci…voilà ce qui se passe…je te demande donc de cesser … »

Hello Xavier,

Je rejoins Cédric, il faut faire un feedback.
L’impact principal étant celui que tu as cité : cela est démoralisant pour l’équipe et la motivation est une des bases de la performance.

Par contre je ne te rejoins pas totalement sur cette phrase :

En effet, il ne faut pas se focaliser uniquement sur ses concurrents (ce n’est pas constructif) mais ils font partie de notre environnement et on ne peut pas l’ignorer. Il y a même d’énormes choses à apprendre d’eux.

Voici une hypothèse (et seulement une hypothèse) concernant le point de vue de ton collaborateur. Tu peux lui parler du biais qu’il possède probablement : de nos concurrent on ne voit que ce qu’ils veulent nous montrer souvent via leur communication alors que de ton entreprise il sait ce qui se cache sous le tapis. Donc forcément, pour ton concurrent il ne voit que le positif alors que pour ton entreprise il ne voit que le négatif (via le biais de négativité).

Je te remercie, voilà un point de vue qui me plaît. Je penses m’en servir lors du feed-back.

Bonsoir Gui08
(Désolé j’oublie les formules de politesse)

Bonjour à tous, petit complément à ce qui a été dit: transformer cette vision négative, avec son implication: quelles sont les suggestions qu’il peut apporter à son échelle afin de permettre à l’entreprise dans laquelle vous êtes d’avancer vers cette cible qui semble lui faire envie .
bonne journée

bonjour,

il m’est arrivé une situation similaire. c’était sur un produit très important sur mon entreprise et un collaborateur qui a fait un blocage voire même que j’ai surpris en train de le dénigrer devant des clients.
je ne sais pas si la manière dont je m’en suis sorti peut vous aider.

j’ai fait une réunion d’équipe et j’ai organisé un swot avec des post it et la collaboration de tous.
à la fin nous avons eu un tableau très coloré mais nous avons tous vu que les forces et opportunités étaient clairement bien supérieures et j’ai également pu voir ce que mes collaborateurs identifiaient comme faiblesses et menaces.

j’ai pu mettre en place une communication bien plus efficace. certaines des faiblesses et menaces n’en étaient pas (aujourd’hui cela me servirai surement de support à mes feedbacks)
cela a prouvé à mon collaborateur négatif l’avis de l’équipe mais j’ai été également surpris par sa participation sur les points positifs.

j’ai mis en place quelques actions sur ce que j’ai identifié comme problématique et la participation de mes collaborateurs a aidé à améliorer l’entreprise.

cette réunion nous a fait évoluer et mon collaborateur est maintenant un défenseur positif du produit qui lui posait problème.

Connaissez vous le complexe de la vitrine ?

Le complexe de la vitrine (que j’utilise dans la formaction Charisme mais qui est tout à fait valide dans les affaires) est le suivant :

On a toujours tendance à comparer notre « entrepôt » avec la vitrine du concurrent.
Et c’est un piège

La perception que nous avons de nos concurrents est une perception EXTÉRIEURE, c’est ce que nous voyons de l’extérieur. C’est ce que nous disent nos clients (qui oublient parfois de nous citer les défauts de nos concurrents). C’est ce que nous voyons quand nous restons à la VITRINE. C’est une vue de l’esprit. C’est la vision que le CONCURRENT veut que nous ayons de lui.

Or, nous avons une vision INTÉRIEURE de notre entreprise. Notre entrepôt pas très bien rangé. Les conflits internes. Les commandes mal livrées. Les petits défauts. Toutes ces choses que nous ne mettons pas en avant chez nos clients (tout comme notre concurrent).

L’erreur serait de comparer les deux.

Il est parfois rassurant de se dire que notre concurrent a AUSSI un entrepot pas très bien rangé, qu’il a AUSSI des conflits internes, qu’il a AUSSI des petits défauts.

Et un commercial qui montre autre chose que la VITRINE a ses clients a sérieusement besoin d’une GROSSE remise à jour :wink:

Cela n’empêche pas de se battre tous les jours pour avoir un entrepôt bien rangé, pas de conflits, le minimum de défauts produits, etc, etc.

2 J'aimes

Bonjour à tous,

Je vois que la question a suscité de l’intérêt et vos réponses m’ont été très utiles. Je vous en suis très reconnaissant. J’utilise pour la première fois le forum, et ravi de constater qu’il fonctionne bien.
Encore merci pour vos réponses.
J’ai finalement opté pour le feedback en utilisant vos propos.
Merci Cedric pour l’explication sur le syndrome de la vitrine, aussi je pense m’en servir par mail à toute l’équipe ou bien en réunion commerciale.

Xavier