Nouveau Podcast (ep. 211) - Interview Marc Halevy

Franchement j’adore ce job.

Ca me plait vraiment de vous donner des conseils concrets pour réussir votre management, mais j’adore aussi accueillir chez Outils du Manager des invités qui remettent un peu en
causes nos manières de voir le monde, de penser et donc d’agir.

C’est pour moi un des grands intérêts de Marc Halevy.

Cliquez-ici pour écouter l’épisode : https://lnkd.in/d3kJrjE

Chercheur en Cosmologie complexe et philosophe, il nous propose sa vision percutante des évolutions socioéconomiques de l’humanité et nous donne ses
conseils pour nous y adapter.

Alors accrochez vous parce que nous allons partir de l’analyse de l’humanité pour arriver à ses conseils concrets pour vous manager ou chef d’entreprise.

Rassurez vous, tout cela en des termes archi accessibles.

Au programme :
● Pourquoi le monde ne sera plus jamais comme avant
● Le point de basculement actuel qui n’arrive que tous les 550 ans
● Les 5 défis que cela pose à l’homme, à l’entreprise, et au manager
● Ce sur quoi vous devez vous concentrer pour entrer sans encombre dans le
nouveau monde

C’est peut être moins pragmatique qu’habituellement, mais c’est absolument nécessaire

Bonne écoute, à bientôt !

Bonsoir,
Je ne connaissais pas Marc Halevy (je l’avoue !). Je vous remercie beaucoup de me l’avoir fait découvrir. Ce Podcast est vraiment très riche. Encore Merci.

1 J'aime

Bonjour,

Une question intéressante que j’ai reçu par mail (par l’auditeur qui nous avait mis en contact :

"Je vous remercie pour l’échange que je trouve très riche et intéressant. J’ai cependant une question qui pour moi n’a pas été abordée.

J’ai travaillé dans le monde de l’automatisation et je peux vous dire que ce qui arrive avec l’IA va nous bousculer fortement.

L’industrialisation a créé de nouveaux métiers accessibles à tous. Les nouveaux métiers à venir vont nécessiter des ressources intellectuelles que tout le monde n’aura pas. Comment faire pour embarquer tout le monde et ne pas avoir une société à 2 vitesses ( les possesseurs de hard skills ou soft skills et les autres).

Je vais étoffer mon discours. Au début l’IA savait jouer aux Dames. On est donc passé aux échecs. Puis le meilleur joueur du monde a été vaincu. On est donc passé au GO et l’IA a finalement gagné. Maintenant il ne reste plus de jeu que l’IA je domine pas. Les joueurs pro sont donc relégués en second plan sans réelle utilité.

Notre monde a évolué de la même manière. Des nouveaux métier moins qualifiés ont été créés pour donner du travail à tous. Mais maintenant l’automatisation, l’IA se sont attaqués à des métiers beaucoup plus qualifiés. Nous allons laisser sur la touche une partie de la population. Il faudra trouver un modèle pour les embarquer ( solidarité, emploi automatisable mais que l’on accepte de garder manuel à un coût plus important, revenu universel…)

Je n’ai bien sûr pas la solution mais je ne crois pas que nous trouverons pour 40% de la population des nouveaux métiers qui soit abordables intellectuellement à tous. La fracture va augmenter avec un monde à 2 vitesses. La bifurcation est aussi la."

Tout ce qui est robotisable, sera robotisé. Tout ce qui est algorithmisable, sera algorithmisé.

C’est une évidence. C’est le principe de Gabor. Mais tout ce qui n’est ni l’un, ni l’autre, restera le domaine exclusif de l’homme, c’est-à-dire le plus essentiel, le plus créatif, le plus analogique, le plus sensible, le plus imaginatif, le plus génial, le plus intuitif, le plus relationnel, le plus holistique, etc …

Cela impliquera-t-il un monde à deux vitesses ? Mais le monde humains a toujours été à deux (ou quatre ou cinq) vitesses.

La démocratie et l’égalitarisme relèvent d’utopies idéologiques, mais pas de la réalité socioéconomique.

Comme déjà dit : « L’humanité est un ensemble de trains et chaque train, c’est une locomotive et des tas de wagons ; il ne faut jamais demander aux passagers de conduire la locomotive, mais il faut que le train respecte les horaires, les itinéraires et les arrêts en gare » .

L’emploi suivra les révolutions technologiques, comme toujours. De nouveaux métiers émergeront. Je pense que 70% des métiers humains en 2050 sont inconnus et imprévisibles aujourd’hui. C’est la même chose à chaque saut technologique. Le poids des emplois ne diminue pas, mais son centre de gravité se déplace.

1 J'aime

Merci 1000 fois pour ta contribution @marc !

Un grand merci pour ce podcast qui permet de prendre du recul et de voir la situation de ces dernières années avec cet angle un peu plus théorique, présenté de façon très abordable.

Travaillant dans une grande entreprise avec une organisation très pyramidale, j’ai observé depuis un peu moins de 5 ans, l’émergence de réseaux, souvent des réseaux à vocation technique. Le développement des outils digitaux facilite énormément le développement de ces réseaux intra-entreprise. Auparavant, pour rencontrer des collègues d’une autre entité de l’entreprise, il fallait obtenir la validation d’une mission avec des déplacements (et donc un coût) ou alors seulement avoir accès à une ligne téléphonique vers l’international (également un coût). Désormais, ces réseaux se forment à l’instar des collaborateurs qui peuvent créer eux-mêmes une « communauté » grâce aux outils digitaux, sans avoir à passer par l’IT.

Je trouve ces évolutions fascinantes. De l’interview de @marc je retiens que la rupture se fait sur les 5 dimensions. Merci pour cet éclairage très instructif et inspirant pour appréhender le présent et, je l’espère, le futur.

1 J'aime