PODCAST 245 - Getting Things Done, le retour!

Lien vers le premier podcast :

Site de Jean-Luc Koning : https://www.inxl.fr/

1 J'aime

Bonne idée
Une version 2.0 de la méthode serait intéressante

1 J'aime

Vous avez raison.
C’est maintenant chose faite.

Bienvenue @Jean-Luc_Koning !

Ah oui? Je suis intéressé pour en savoir plus

Bonjour @Jean-Luc_Koning
Merci beaucoup pour cet présentation de la 2eme phase de la méthode GTD.
Cette phase est très souvent passée sous silence et très peu connue
Olivier

Oui. Vous avez raison.

Les horizons d’attentions sont certes abordés dans le premier livre de David Allen « S’Organiser Pour Réussir » mais très succinctement.

En revanche, ils sont détaillés dans son second livre qui s’intitule « La Méthode GTD en Pratique ».

PS : pour information, l’ancienne version de ce second livre s’appelait « Tout Accomplir Sans Effort ». Il s’agit juste d’un changement de titre. Le contenu est le même.

1 J'aime

Je pense que c’est parce qu’elle est moins pragmatique et ne s’adresse pas à la douleur la plus évidente qui est « je suis débordé, au secours ! ».

David Allen a une approche bottom up qui me parait plus efficace que celle qui aurait consisté à partir de la stratosphère.

J’ai exactement la même approche sur les sujets que je traite : je résous en premier lieu le problème concret et ensuite je construis un système avec les élèves. C’est le principe de LME par exemple.

Pourquoi ?

  1. on est plus serein pour construire quand on a tué sa plus grande douleur
  2. on est convaincu que le système va marcher puisque le premier outil a marché

Toutes mes formactions commencent par résoudre tout de suite un problème.
Puis, on met en place ce qui permettra de progresser et de développer le reste.

Merci beaucoup pour ce podcast 245 où j’ai découvert la méthode GTD. Ce podcast était génial :grinning:. @Jean-Luc_Koning, lequel des deux livres que tu cites « S’organiser pour réussir » ou «La Méthode GTD en pratique" me conseilles-tu pour m’initier à la méthode GTD ?

Sans hésiter, le livre de référence est « S’Organiser Pour Réussir » (plus de 2 millions d’exemplaires vendus à ce jour). Il s’agit du bestseller où David Allen décrit les principes de base et comment les implémenter dans son propre environnement.

Si on n’aime pas lire, il existe une version audio. (Idem pour le livre « La Méthode GTDen Pratique ».

Nombreux sont ceux qui, juste à partir du livre, ont commencé à installer la méthode dans leur vie.

Personnellement, j’ai débuté comme ça. Et à chaque fois que je relisais le livre, je découvrais de nouvelles choses. J’ai ainsi pu graduellement expérimenter la puissance de la méthode et perfectionner mon système.

SI cela vous intéresse, je vous recommande la plateforme « Productif & Serein » qui contient plein d’articles, de vidéos et de forums dédiés à cette méthode. Il s’agit de la plateforme francophone qui rassemble tous les aficionados de la méthode, auxquels vous pouvez également poser vos questions ou demander conseil.

3 J'aimes

Super podcast.
Suite à mon écoute, je me rend compte que j’ai 2 façon de gérer mes listes de tâches.

VIE PERSONNELLE :
Je fonctionne effectivement comme pour GTD, avec des listes par contextes. En réalité peu de tâches ont de vrais « deadline », et donc je passe à l’action en fonction des contextes, du temps que j’ai devant moi et de ma motivation. Je me sélectionne seulement quelques objectifs que je planifie dans la semaine.

VIE PROFESSIONELLE :
Je suis plutôt organisé comme expliqué dans la form’action SOR. Pas vraiment de contextes car finalement presque tout se fait sur mon PC. Mais j’ai aussi des listes par personnes ou par réunions régulières (comité de pilotage etc…) pour les sujets à évoquer ou action à lancer.
Par contre j’ai beaucoup plus de notion de délais pour mes tâches, étant chef de projet avec des impératifs de livraisons, de coordination avec les équipes. Mes tâches sont donc regroupées en « URGENCE », « DANS LA SEMAINE », « PLUS TARD » et « UN JOUR » (des idées long termes).

EN ce sens, GTD me semble un peu moins adapté à ma vie professionnelle sur cet aspect des contextes. Par contre les altitudes (visions, missions etc…) fonctionnent bien pour mes vies.

Juste quelques pistes de réflexions

Pas vraiment de contextes car finalement presque tout se fait sur mon PC.

En fait, dans GTD les contextes ne se limitent pas à des contextes d’équipement (Ordinateurs). Les personnes ou les équipes qu’on rencontre de manière récurrente sont également des contextes (type À_Voir_Avec).

En ce sens, c’est très bien d’avoir aussi

des listes par personnes ou par réunions régulières (comité de pilotage etc…) pour les sujets à évoquer ou action à lancer.

Par ailleurs, la notion de délais n’est pas antinomique avec GTD. Au contraire, dans le livre il y a plusieurs passages sur cette question. Entre autres, le calendrier est aussi une liste.

La liste Un_Jour_Peut_Être est également appelée à se subdiviser dès lors qu’on commence à pratiquer la méthode depuis un certain temps et qu’on est amené à personnaliser son système. Ce qui peut donner lieu à Un_Jour et Plus_Tard.

Quant aux actions qu’on a besoin de placer dans des listes « Dans la Semaine » ou « Urgence », elles sont typiquement concernées par la revue hebdomadaire ou journalière.

Si ces revues sont laissées de côté, on est condamné à faire des listes avec des délais et on tombe de manière imparable dans une priorisation subjective.

(Evidemment, il y a des délais impératifs. Ceux-la sont légitimes.)

Mais on constate très souvent que la cause d’un glissement vers un fonctionnement par « délais » est le manque de régularité de la revue hebdomadaire.

Cette revue hebdomadaire est le ciment de la méthode et permet de se concentrer sur les tâches à faire en fonction du flot des activités qui vont réellement se présenter à nous.

Or, c’est ce dont nous avons besoin : pouvoir rester libre pour réagir de manière agile aux changements qui vont immanquablement survenir.

1 J'aime