Travail le soir

Travaillez vous le soir?
Que ce soit par passion pour votre métier, par surcharge de travail à gérer, pour dégager du temps pour les enfants après l’école et donc finir le travail après le coucher, adaptez-vous votre vie personnelle à la maison aux contraintes professionnelles ou vivez-vous ça comme une contrainte et un risque?

Personnellement je m’autorise un soir dans la semaine (hors période actuelle avec le confinement) si c’est réellement nécessaire. Mais j’ai trop abusé par le passé avec de mauvaises conséquences (sommeil plus court et de moins bonne qualité, plus de stress, moins de présence avec ma femme…).

2 J'aimes

Bonjour,
Travailler le soir se fait en général après une journée déjà bien chargée. Et pour essayer d’étirer au maximum les heures productives. Ça peut marcher de façon temporaire et ça dépend évidemment de chaque cas personnel. J’ai moi-même pas mal travaillé le soir pendant un temps. Mais je n’étais pas en couple et sans enfants. Mais même comme ça, c’est quelque chose qui au bout d’un moment vous fatigue, car ce sont des journées à rallonge sans moment de loisirs et de décompression. Maintenant, il m’arrive de bosser le soir de façon très ponctuelle, par exemple pour des calls avec mon agence qui est au Mexique, et qui décalage horaire oblige, est parfois plus pratique à contacter à 22h qu’à 14h. Mais ça aussi c’est une question de communication et d’organisation. Ils savent là-bas qu’à partir de mes 20h, je suis difficilement joignable, sauf urgence.
À mon avis, travailler le soir doit rester quelque chose d’exceptionnel pour maintenir un équilibre sain entre travail, famille, vie sociale et loisirs. À long terme, c’est bien plus efficace pour chacun des domaines!
Bonne semaine!

1 J'aime

Bonjour. Pour ma part, je travaille souvent le soir, sur des projets personnels. Pendant un temps, j’ai carrément abusé au point d’être au bord du burn out. Et il m’a fallu du temps pour redescendre. Depuis quelques temps, j’utilise la technique suivante. Je travaille sur ordinateur portable. Je ne m’autorise qu’une seule charge de batterie. Quand j’arrive à 5% alors je fini ma phrase et je remet l’ordi à charger sans travailler dessus. Pour l’anecdote, depuis une màj récente de mon mac, celui-ci ne tient plus que 45 minutes (une heure max). Mais tu poses la question pour le soir. Elle pourrait aussi se poser pour le matin.

Bonjour,

Pareil j’ai travaille le soir quand je n’avais pas d’enfant maintenant je le fais dans les moments de stress ou il faut absolument envoyer des dossiers ou des offres, mais ma conclusion est toujours la meme, plus on travaille le soir plus on fait des erreurs.
De meme, le sommeil est altere et la journee suivante (voir les journees suivantes) sont moins bonnes.
Donc j’evite au maximum, quand je sais que j’ai quelque chose qui doit etre fini a une date precise je m’avance le plus possible et surtout je fais en sorte d’avoir les bonnes priorites pendant mes journees.

1 J'aime

Je ne travaille jamais le soir.

Pour ma part, je ne travaille jamais le soir, en tout cas pas sur des sujets professionnels.
Le soir est plutôt consacré à mes projets personnels.
Si jamais je dois terminer des choses professionnelles, je préfère rester un peu plus tard au bureau mais n’emporte jamais de travail à la maison.

1 J'aime

Très bonne question !
Ma réponse est proche de ce qui a été déjà évoquée :
Sans enfant, cela m’arrivait fréquemment (même le week-end). Un jour ma (alors future) femme m’a demandé de faire un choix car cela avait un impact important sur notre relation.
J’ai donc levé le pied, grâce à elle et je l’en remercie.
Maintenant que j’ai des enfants, il n’y a pas le choix. La journée de boulot demande de l’energie, les enfants en demandent également, il faut recharger les batteries et se ménager du temps pour soit et son couple, je ne travaille donc plus le soir, sauf cas très exceptionnel. Cela me permet en plus d’être plus efficace quand je suis au travail, d’être moins énervé avec les enfants et plus disponible pour mon couple.

Quand on dit que les enfants changent la vie, c’est vraiment à tous les niveaux.

Respect total : :bowing_man:‍♂

J’ai souvent discuté avec des tri-athlètes amateurs lors de mes conférences. Ils ont de grosses contraintes externes. Un gros volume d’entrainement. La plupart m’ont dit que les jours où ils « avaient entrainement » et devaient quitter tôt le bureau, ils abattaient plus de travail !

Une clef pour augmenter votre efficacité est vraiment de « borner vos journées ».

1 J'aime

Personnellement, ça m’arrive, plus par gout je dirais, et aussi parce que dans la journée je traite ce que l’on pourrait qualifier d’urgent mais pas toujours essentiel. Et que j’aime bien traiter de sujets plus essentiels mais non urgents sans le stress du compteur de temps.
Ca m’est arrivé aussi dans des phases critiques de projets (phases courtes, 1 à 2 semaines) ou les attendus sont journaliers et ou la moitié de la journée est consommée en réunion pour savoir quoi faire.
C’est vrai qu’une organisation millimétrée peut vraiment permettre d’avancer très vite (comme dans le cas des tri-athlètes, j’aime bien aussi des fois prendre le temps…

1 J'aime

Mais en cas de grosse surcharge de travail temporaire cela n’arrive jamais?

1 J'aime

Moi j’aime bien tranvailler le soir car je m’occupe de tache différentes.

Je me trouve plus productif également à certaines heures.

Je travaillais souvent le soir, le week end etc…depuis un divorce, une impossibilité de me lever des samedi matin, une prise de poids importante, un psy…j’ organise ma vie autement… :slight_smile:
Je borne de plus en plus mes journées… mais faut vraiment être stupide pour en arriver là!!
Si j’avais connu ODM avant…!! :smile: :smile:

Je suis comme toi avant @steph, c’est d’autant plus pesant avec le confinement. Pas de divorce pour l’instant mais une tension due au fait qu’en ce moment on est toujours ensemble et que du coup ces débordements d’horaires, déjeuners, soirées, week-end sont vraiment très visibles.
Ces derniers mois j’ai aussi laissé tombé mes activités du soir et je partais rarement avant 20:30/21:00.
J’ai pas la méthode pour faire moins je suis en surcharge permanente, et je ne fais pas tout ce qui doit être fait !

Bonjour @Loon,
C’est déjà le début de la « thérapie » que de se rendre compte qu’on ne fait pas ce qu’il faudrait faire. Souvent un regard extérieur aide à voir clair.
Pour moi aussi j’ai vécu divorce à cause de mon surinvestissement (20:30 était la norme).
Maintenant je suis de nouveau en couple et le regard extérieur (bienveillant au début) de ma compagne m’a aidé à poser les bornes d’une normalité retrouvée.

Je dis souvent qu’on choisit sa vie, donc maintenant j’ai choisi de rentrer tôt.
Au plaisir

3 J'aimes

Bonjour à tous,

J’ai une règle d’or : rentrer pour le dîner en famille Du coup, si j’ai pas terminé dans la journée, il peut m’arriver de travailler le soir, mais je n’aurais pas sacrifié le moment du dîner qui est pour moi essentiel.
Après, il m’arrive aussi de travailler le weekend, pour le boulot ou mon développement personnel, mais j’essaye de le combiner avec les occupations du reste de la famille : pendant que le mari jardine, et ma fille sort avec ses copines …
Et on essaye de se bloquer des moments ensemble…
L’important c’est de trouver l’équilibre …

4 J'aimes

Je ne travaille plus le soir, car plus fatiguée je suis moins efficace si je dépasse les 10h de travail dans la journée. Mon sommeil s’en trouve aussi perturbé.
Autre inconvenient du travail du soir : si je réponds a des emails, la fatigue fait que le ton que j’emploie peut être plus sec et l’horaire tardif “effraie” mes collaborateurs.
Le seul “travail” que je me m’autorise le soir, c’est le travail sur moi et idéalement sans écran car j’ai un sommeil qui se dérègle vite. J’écoute mes podcasts préférés, je méditate 10 min ou je fais une séance de sophrologie pour me ressourcer, je prends 10 min pour mettre sur papier une idée ou un problème que j’ai dans la tête.

Idem pour le travail du week end : je m’autorise des podcasts, 2 videos de formation, et de planifier ma semaine mais pas plus.
Avant je me disais que j’allais finir un dossier le dimanche soir et cela me prenait la tete et me “gâchait” en partie le plaisir du week end car c’etait une tache qui me prenant du temps de cerveau disponible, meme si finalement je ne bouclais pas le dossier. Je finissais mon week end avec un sentiment de frustration que j’ai bouclé ou pas le dossier donc je ne le fais plus.

Bonjour,
J’ai un chrono-type du matin.

Je suis donc très performant le matin… et donc extrêmement pas performant le soir.

Donc est-ce que c’est ma chrono biologie qui fait que je ne bosse pas le soir ? La question mérite d’être soulevée.

J’ai une collaboratrice qui est au « radar » tous les matins en arrivant. Clairement elle n’est pas du matin.

Elle est en pique de forme en fin de journée. Pendant le confinement, il lui est arrivé de travailler le soir et elle a parfois trouvé son compte. Au calme et bien éveillée.

Moi je ne peux pas… Je sens clairement que je ne suis pas productif le soir.

1 J'aime

Bonjour,

Même si je suis plus productive le soir, je ne le fais plus. J’ai appris à mes dépends qu’à la longue on ne fait plus la distinction entre temps pro et temps perso et surtout qu’on finit par ne plus avoir de temps perso.

Malika

2 J'aimes