Comportement Sexiste

Bonjour

Dans le cadre de mes activités nous avons un groupe de travail avec pour thème Le Comportement Sexiste, l’objectif étant que l’ensemble des salariés sache identifier ce qu’est un comportement sexiste afin de ne pas le reproduire mais sache aussi agir lorsqu’il en est témoin ou victime.
Avec notamment un focus sur les comportements qui peuvent sembler anodin pour certain alors que justement ils ne le sont pas.

  • Et vous dans vos entreprises avez-vous déjà réaliser ce type de campagne ?
  • Sous quel angle avez-vous traiter le problème ?
  • Quel type de message vous toucherait ou au contraire serait inefficace sur vous ?

Et en tant que manager avez-vous eu des cas de comportements sexistes à traiter.

  • Comment avez-vous gérer le problème ?

En vous remerciant par avance pour vos retours.

Bonjour,

C’est un parfait exemple pour illustrer l’outil Feed-Back.

Si vous jugez qu’un collaborateur a un comportement sexiste, voici les questions à vous poser :

  • quel est le comportement observé (la phrase précise qui a été dire par exemple) sachant qu’il est beaucoup plus efficace de parler de comportement que de catégoriser le comportement.
  • quel est l’impact négatif du comportement.

Exemple feedback :

  1. Bonjour Paul, puis-je te faire un feedback ?
  2. Quand tu dis à Catherine : "écoute, tu mets ta mini jupe la plus courte et tu vas voir que tes ventes vont monter ! "
  3. Voilà ce qui se passe : « tu enfreins la charte de l’entreprise et je ne le tolérerais pas dans mon équipe, cela peut aller jusqu’à la sanction »
  4. peux tu changer cela ?

Exemple inefficace : « Paul, j’en ai marre de tes réflexions de gros macho … »

1 J'aime

Pour info, l’ANACT (Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail) a édité un jeu sérieux sur le sujet :
https://www.linkedin.com/posts/gregoryalexandre_cgoood-13-jouez-à-sexisme-sans-façon-activity-6642705974203428865-rQFZ

1 J'aime

J’ai eu à gérer dans mon entreprise, il y a quelques années, une situation ou deux femmes sont venues me dire qu’elles étaient mal à l’aise des propos tenus par certains à la cafétéria, pendant la pause déjeuner. Propos qui n’étaient jamais tenus en ma présence. En interrogeant d’autres femmes lors des 1à1 j’ai pu me rendre compte qu’un petit groupe d’hommes, quand les dirigeants n’étaient pas là, avaient une attitude et un discours misogyne et homophobe, sur le ton de la blague pas drôle (genre « Oh, allez, fais pas ton petit pédé », « hum, toi ma chérie, si tu te promène dans le quartier avec ton petit cul moulé comme ça dans le jean serré, tu vas choper »).
J’ai fait deux choses : j’ai pris en 1à1 chacun des acteurs pour lesquels j’avais des propos spécifiques qui m’avaient été rapportés et je leur ai dit ce qu’on m’avait rapporté, sans citer mes sources, et leur disant que c’était la dernière fois que je voulais entendre ça, sinon c’était sanction.
Ensuite j’ai réuni toute l’entreprise pour un discours assez court (15 minutes) dont le ton général était :
Je vous ai réuni pour parler d’une situation très désagréable et c’est une surprise et une douleur pour moi de devoir le faire. Je n’imaginais pas que ça arriverait dans cette entreprise.
On m’a rapporté que, parfois, certains ont des propos sexistes ou homophobes à la pause déjeuner. Ce type de discours n’a pas sa place ici. Je rappelle que la première valeur de l’entreprise c’est le « Respect, de l’autre et de soi ». Ceux qui tiennent ce genre de propos croient peut-être être drôles, et cultiver une forme de complicité, mais c’est pas du tout le cas et c’est très grave. Même sur le ton de la blague c’est inacceptable car ça divise et isole les gens. Si vous avez un problème avec le fait qu’on soit une entreprise ouverte à tous, vous avez le droit de changer d’entreprise. Si vous travaillez ici, c’est que vous comprenez et acceptez les valeurs de cette entreprise, et les règles qui en découlent.
Et pour finir je veux dire une chose très importante : Chacun et chacune d’entre vous est responsable de cette situation :

  • Celles et ceux qui font ce genre de blagues de merde, bien sûr
  • Celles et ceux qui rient à ces blagues, ou ne disent rien. C’est une forme de caution. Vous avez le droit d’être choqués par ces blagues et vous avez le droit de le dire. Et vous avez le droit de venir m’en parler si rien ne bouge.
    Je suis convaincu que personne ici n’est réellement un gros con raciste, homophobe et misogyne. Alors ne vous laissez pas aller à la facilité de cultiver ce genre d’humour nauséabond et soyez vos propres gardiens.
    Je sais que je peux compter sur vous et j’espère que c’est la dernière fois que j’aurai à monter sur une chaise pour faire cette mise au point."
2 J'aimes

Super !

Et j’aime particulièrement « Je suis convaincu que personne ici n’est réellement un gros con raciste, homophobe et misogyne »

Toujours, quand on fait un Feedback, de cataloguer, de mettre une étiquette définitive sur les personnes.

Merci pour ces retours

Dans mon entreprise, on va regarder pour faire de la prévention.

Je trouve votre intervention vraiment bien. Et comme Cédric, je vous dis bravo d’avoir réussi à recadrer sans réduire ceux qui se laissent aller à ce genre de propos à n’être que ça. Tout n’est jamais tout blanc ou tout noir, et je trouve chouette de renvoyer aux autres la meilleure image qu’on a d’eux. C’est, je le pense profondément, ce qui nous permet à tous de progresser le plus.

1 J'aime

Merci !

Le mer. 8 avr. 2020 à 20:17, Agnès Hekpazo via Outils du Manager cedric@outilsdumanager.com a écrit :